FORUM DE LA MARCHE NORDIQUE DE L' EAPE 76

eape76mn.forumactif.org


    A la claire Fontaine…. le Bourg

    Partagez
    avatar
    HURAY Gilbert

    Messages : 30
    Date d'inscription : 04/01/2015

    A la claire Fontaine…. le Bourg

    Message par HURAY Gilbert le Mar 18 Oct - 13:09

    Cette randonnée permet la découverte de la campagne et des bois entre Fontaine-le-Bourg, Saint-Georges-sur-Fontaine et Saint-André-sur-Cailly ainsi que des vestiges d'un cirque gallo-romain, site archéologique de …..le Bout Levé près de Saint-André-sur-Cailly.
    Toutefois nous avons été amené à la raccourcir car si la forme était au rendez-vous nous ne nous sommes pas aventurés à proximité  ( du bout levé ..) des « vestiges »du cirque gallo romain,… en effet  Romain a estimé  que ce site n’ était pas en relation avec… notre âge ! ( et oui nous de sommes pas encore des vestiges )
    Et en déambulant dans le bois, des chevreuils sont venus saluer Romain mais n’ont pas souhaité nous attendre pour la pose.
    Puis le revêtement d’un chemin au travers de la forêt attira notre attention, il était en fait  destiné aux « chasses marées :
    Un chemin traverse les plaines du village, depuis le Hameau du Bosc vers le Bout d'Amont, qui porte le nom de chemin des Chasse-Marée. Aux siècles passés et depuis le XIII e siècle avec certitude, des attelages partaient des ports de la Manche: Saint Valery et Dieppe pour ravitailler Paris en poissons fraîchement pêchés. Quarante lieues séparaient la capitale des ports normands et il fallait faire vite pour des impératifs de fraîcheur. Les attelages, appelés Chasse-marée, effectuaient cet étonnant trafic en recherchant les itinéraires les moins encombrés. Des relais de chevaux étaient installés sur le parcours, assez nombreux, car les transports qui avaient bien souvent lieu la nuit, se faisaient à grand train. Le trajet Dieppe - Paris s'effectuait en moins de 12 heures. Les mareyeurs ne revenaient pas souvent à vide depuis la capitale; des personnes, parfois, profitaient de l'aubaine malgré l'inconfort, ou bien c'étaient des marchandises et même des enfants ou nourrissons élevés à la campagne normande.
    Gustave Flaubert fait allusion à ces Chasse-marée qui traversaient les villages, de nuit, à brides abattues, et faisaient rêver Madame Bovary: "La nuit, quand les mareyeurs passaient sous ses fenêtres en chantant la Marjolaine, elle s'éveillait et écoutait le bruit des roues ferrées qui à la sortie s'amortissaient vite sur la terre. "Ils y seront demain" disait-elle, et elle les suivait dans sa pensée, montant et descendant les côtes, traversant les villages, filant sur les routes à la clarté des étoiles".
    L'arrivée du chemin de fer et des véhicules à moteur fut le coup d'arrêt du passage des Chasse-marée. C'est aussi parce que leur équipée traversait notre village que, lors de la reconstitution de cette épopée historique en 1989, Saint Georges sur Fontaine en fut une étape obligée.

    Ce chemin des Chasse-marée est aujourd'hui plus communément appelé chemin de grande randonnée (GR 25) après des efforts de réhabilitation suite à quelques décennies d'abandon aux cultures ou aux friches.

    Un village avec ses monuments , son histoire,  
    L’église, le château de Montgrimont, le manoir de Villiers,…
    Le manoir seigneurial, maintes fois assiégé, servit de logis en 1592 au roi Henri IV lors de sa campagne militaire contre les troupes d'Alexandre Farnèse, duc de Parme.

    Ancienne baronnie de l’abbaye de Fécamp Fontaine le Bourg bâtit son histoire au tour de l’eau et les fontaines abondent, certains modestes d’autres ont fait l’objet d’une profonde vénération laissant place à ces croyances populaires : source de la fontaine nourrice
    http://www.fontainelebourg.fr/vie-municipale/histoire/

    Les pompiers : un sujet rarement traité
    La longévité du corps de Fontaine-le-Bourg est intéressante et mérite d’être souligné : 150 ans
    l’historienAlain Dugard a décidé d’écrire un livre retraçant l’histoire du centre.
    http://www.normandie-actu.fr/seine-maritime-toute-l-histoire-des-sapeurs-pompiers-de-fontaine-le-bourg-dans-un-livre_228210/
    http://www.fontainelebourg.fr/actualites/409-livre-150eme-anniversaire-du-corps-des-sapeurs-pompiers-de-fontaine-le-bourg.html

    Fontaine le Bourg : berceau de l’automobile
    Plusieurs filatures de coton et de nombreux moulins à blé, à papier, ont rythmé la vie de la population.
    Et c’est dans l’une d’entre elles  au Mont Grimont que Edouard Delamare-Deboutteville et son mécanicien, réalisèrent en 1833 la première automobile  mue par un moteur à explosion alimenté par de l’essence de pétrole.







      La date/heure actuelle est Mer 28 Juin - 16:10