FORUM DE LA MARCHE NORDIQUE DE L' EAPE 76

http://eape76mn.forumactif.org


    A Pont Saint Pierre la vie de château pour les frelons asiatiques

    Partagez
    avatar
    BUSSCHAERT

    Messages : 10
    Date d'inscription : 20/12/2014
    Age : 66

    Re: A Pont Saint Pierre la vie de château pour les frelons asiatiques

    Message par BUSSCHAERT le Dim 11 Nov - 17:47

    Bravo Gilbert pour ce superbe reportage. C'est toujours un plaisir de te lire.
    avatar
    HURAY Gilbert

    Messages : 41
    Date d'inscription : 04/01/2015

    A Pont Saint Pierre la vie de château pour les frelons asiatiques

    Message par HURAY Gilbert le Dim 11 Nov - 16:56

    Sous un soleil printanier jeudi dernier  nous sommes allés à Pont Saint Pierre où un accueil particulier nous a été réservé :
    si des gilets jaunes étaient de sortie, ce n’était pas à cause du carburant, ce sont « les sens «  de notre groupe qui ont été mis  à contribution.
    Une chasse à l’essaim de frelons asiatiques, niché dans un arbre était en train de s’organiser
    En tenue ‘d’apiculteur  un spécialiste s’apprêtait à jouer aux billes  pour s’en débarrasser en envoyant  une vingtaine de billes d’insecticides qui permet une  destruction de 98 % de la colonie estimée à 2 à 3000 de résidents.


    LE CHATEAU DE PONT SAINT PIERRE :
    Il fut construit entre 1490 et 1510.
    Ses deux grosses tours, à l'entrée principale, les tourelles en encorbellement, sont les éléments d'une construction de la fin de l'ère ogivale. Le château subit de nombreuses modifications au cours du XVIIe siècle. Le 24 septembre 1778, Antoine-Pierre-Thomas-Louis Caillot de Coqueromont, conseiller du roi (Louis XVI), Président en la cour des Comptes de Normandie, acheta la baronnie de Pont-Saint-Pierre, ses terres de Douville à Pitres et le château bien entendu.

    Son parc est traversé par l'Andelle qui alimente les larges douves. La chapelle du château date du XVIE siècle.
    A la suite des événements de la Révolution, le baron émigra, ses biens devinrent biens nationaux, gérés pour le compte de l'Etat, sous le contrôle de la commune de Pont-Saint-Pierre. La commune fut destituée de ses droits, le 9 avril 1793 pour ne pas avoir envoyé l'état de gestion au district.

    Et comme attiré par " des aimants " nous avons fait un détour par la côte des deux amants


    Après  notre périple comment ne pas avoir une pensée pour un poème de circonstances

    N'allons nous pas vers une recrue d'essence de la violence ?

    Dans ce monde de brut
    de moins en moins raffiné
    nous passons Leclerc de notre temps
    à faire l’Esso sur des routes, pour,
    au Total, quel Mobil ?
    On se plaint d’être à sec,
    tandis que le moteur économique,
    en ce temps peu ordinaire,
    est au bord de l’explosion,
    dans un avenir qui semble citerne.
    Il conviendrait de rester sur sa réserve,
    voire, jauger de l’indécence de ces bouchons
    qu’on pousse un peu trop loin.
    Il y a des coups de pompes
    ou des coûts de pompes
    qui se perdent.
    La vérité de tout cela sortira-t-elle du puits de pétrole ?
    Qu’en pensent nos huiles ?
    Peut-on choisir entre L’éthanol et l’État nul,
    voilà qui est super inquiétant!
    C'est en dégainant le pistolet de la pompe
    qu'on prend un fameux coup de fusil.
    Je vous laisse réfléchir sur cet axe-là ou sur ces taxes-là...
    Bonne route à tous











      La date/heure actuelle est Mar 11 Déc - 3:29