FORUM DE LA MARCHE NORDIQUE DE L' EAPE 76

eape76mn.forumactif.org


    Chaussures Marche nordique : Adidas Terrex Swift-R, testée pour la Marche Nordique

    Partagez
    avatar
    BUSSCHAERT

    Messages : 8
    Date d'inscription : 20/12/2014
    Age : 65

    Re: Chaussures Marche nordique : Adidas Terrex Swift-R, testée pour la Marche Nordique

    Message par BUSSCHAERT le Ven 6 Fév - 12:08

    Merci Patrice pour tous ces articles fort intéressants.
    avatar
    Duboc Patrice

    Messages : 171
    Date d'inscription : 31/08/2014
    Age : 66
    Localisation : BOOS

    Chaussures Marche nordique : Adidas Terrex Swift-R, testée pour la Marche Nordique

    Message par Duboc Patrice le Mer 4 Fév - 18:06

    La Marche Nordique telle que je la pratique est un parfait assemblage de marche, de marche très rapide, de course, de sauts, de montées, de descentes, de glissades et d’exercices gymniques, voire acrobatiques. Dans une séance on peut être sur le bitume, de gros cailloux, du sable, dans l’herbe haute, en sous-bois, traverser des fourrées ou encore être dans la boue. Il faut donc des chaussures qui réunissent un bon nombre de caractéristiques pour se sentir à l’aise,  notamment : de l’amorti, du dynamisme, du confort, de la souplesse, de la légèreté et une bonne tenue du pied. Enfin, dernier point, la chaussure doit  être solide car en général celles que j’utilise ne tiennent pas plus de 6 mois avec le régime imposé, surtout que j’y passe des journées entières en enchaînant plusieurs séances.

    Un autre point important pour nous, les femmes, concerne l’adaptation de la chaussure à la morphologie de notre pied. L’âge avançant, les pieds changent et cela amène un lot de soucis particuliers. La Marche Nordique dynamique se fait par une forte poussée sur l’avant du pied, les orteils se plient pour finir l’impulsion. Quand l’articulation du gros orteil souffre d’arthrose, ça devient très douloureux. Je trouve qu’aujourd’hui, encore trop peu de modèles vraiment techniques sont dessinés pour le pied féminin. La plupart des chaussures de running, marche et trail ont un point de serrage situé exactement au niveau de cette articulation. Adidas est l’une des deux seules marques avec Asics, qui proposent des chaussures avec lesquelles je n’ai pas ce souci. Le serrage se fait plus haut sur le coup de pied, et non pas juste au-dessus de l’articulation du gros orteil.


    Découverte du produit



    Première bonne surprise : le look sobre, noir et bleu. Avec mes pantalons noirs je ne vais plus ressembler à Robocop comme avec les derniers modèles. Le dessin de la semelle « Continental » me fait penser aux motifs de mes pneus de voiture préférés. Les Swift-R doivent bien tenir la route dans les virages et quelque soit le temps. Le revêtement de la semelle n’est pas trop dur, même sur l’asphalte mouillé ça doit bien accrocher. Les rainures sont larges, suffisamment à priori pou que les cailloux ne se coincent pas dedans.

    La semelle sous le talon est inclinée, idéale pour une bonne prise d’appui, dans les descentes elle devrait me fournir un bon maintien avec ma technique rapide de petits pas sur les talons.

    Les Swift-R sont assez lourdes et relativement rigides, une rigidité qui devrait toutefois apporter du maintien.





    Après les avoir chaussées, mes pieds s’y sentent tout de suite chez eux. Le chaussant est bon, et procure un bon maintien du pied latéralement et sous la voûte plantaire. Par contre, une surprise désagréable, moi qui adore les tailles Adidas avec les 2/3 de tailles car ma taille est 39 1/3, pas 40 ni 39 : le premier serrage se place pile poil au-dessus de mon métatarse gonflé par l’arthrose, alors que les modèle de Running Adidas ont un serrage plus haut ! … Et comme elles sont plus rigides que des running, il faut du temps de rodage pour qu’elles deviennent confortables pour l’articulation du métatarse. Dommage, pour moi ce seront donc des chaussures pour des sorties courtes alors que tout présageait pour ces Swift-R de bonnes qualités pour le long sur des les sols difficiles.

    Premiers pas

    Le laçage se fait facilement avec le système « Quicklace », il suffit de tirer et la distribution se fait toute seule pour assurer un serrage optimal. L’amorti est très bon autant sous le talon (que toutes les chaussures ont) que sous l’avant-pied (plus rare), je saute facilement avec. Elles dirigent le pas très bien dans l’axe, mes genoux tordus sont dirigés dans l’axe et je sens que l’énergie est restituée pour me propulser, exactement comme je le souhaite.

    Sur le bitume le contact de la semelle est confortable, le pied roule et ne cogne pas. Je suis dès le début au-dessus du sol, pas collé à lui, mais bien accroché. Grâce à cette bonne accroche au sol le nom « Traxion® » prend tout son sens, ces semelles adhèrent au sol dur, je peux prendre appui fermement sur mes pieds pour solliciter les ishio-jambiers et utiliser la traction. C’est un peu comme avec des skis de fond classiques et un fartage d’accroche. Pour les grands pas c’est intéressant.

    Un point que j’apprécie également, c’est la facilité pour les enlever sans avoir à se baisser,  en posant le bout du pied sur l’encoche de la semelle derrière le talon.





    Sur le terrain

    Les Swift-R ne craignent pas la boue que je rencontre dès les premières sorties, la stabilité est assurée dans tous les sens, ce qui n’est pas toujours évident avec mon ouverture de pas, qui a tendance à faire pivoter l’arrière du pied, mes courses glissés et mes accélérations. Bien que non Gore-Tex®, la chaussure résiste bien à l’humidité des herbes hautes. Elles ne sont pas trop chaudes,  je trouve qu’elles respirent bien moi qui ai toujours trop chaud aux pieds
    .




    A la première sortie le serrage sur le métatarse gêne, mais petit à petit la chaussure se fait à mon pied d’autant plus que je place un embauchoir à l’intérieur pendant le stockage.

    Les accélérations sont un vrai plaisir, j’ai l’impression d’être motorisée avec ces chaussures !

    En montée, j’ai l’impression de passer comme un tracteur ou plutôt un quad, imperturbable. Je monte sans perte d’énergie, elles me poussent bien et je ne constate aucun dérapage. Les carres extérieurs et intérieurs tiennent bien, la chaussure reste tonique, l’accroche est bonne. Je peux monter les pentes raides en dévers et sortir des sentier battus.

    Par contre le talon monte assez haut. C’est bien pour protéger contre l’humidité et les cailloux, mais ça frotte à l’intérieur même avec le temps. Les renforcements du talon, à la longue, frottent également.

    Conclusion

    Les Terrex Swift-R GTX sont de bonnes chaussures, à la fois solides et dynamiques. Elles conviendront plutôt à des pieds fins. Pour ma part je les trouve un peu trop rigides au niveau de la semelle et comme je l’ai mentionné le laçage placé trop bas me gêne au moment de l’impulsion, le point de serrage est placé juste au dessus de mon articulation qui souffre d’arthrose. Le chausson est également un peu trop raide ce qui nécessitera de porter des chaussettes épaisses et renforcées pour atténuer les frottements. Les plus sont l’accroche, qui favorise une bonne traction et l’amorti de la semelle à l’arrière, mais également à l’avant du pied, qui rend cette chaussure efficace sur tous les terrains de marche nordique.

    Prix public

    105 €

    Site constructeur

    http://www.adidas.fr/


    Les notes
    Accroche *****
    Souplesse *****
    Dynamisme   *****
    Maintien  *****
    Design sobre *****
    Confort global *****
    Confort métatarses  *****
    Moyenne       3.4   *****

      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 11:26